-A +A
Partager sur Facebook
COMITÉ JEUNESSE

COMITÉ JEUNESSE

Petit portrait de l’ulcère artériel

Le personnel infirmier a un rôle important dans l’évaluation et le traitement des plaies. En plus de l’activité réservée « Déterminer le plan de traitement relié aux plaies et aux altérations de la peau et prodiguer les soins et les traitements qui s’y rattachent », l’avènement de la prescription infirmière offre l’occasion d’exercer un leadership important dans le soin des plaies. 

Le dépistage de la maladie vasculaire artérielle périphérique (MVAP) est essentiel afin de déterminer un plan de traitement optimal. Un traitement inapproprié chez un patient souffrant d’un ulcère artériel peut entraîner plusieurs complications, parfois aussi graves que l’amputation. C’est pourquoi l’évaluation rigoureuse de la circulation des membres inférieurs est cruciale en soin de plaies.

Tout d’abord, un questionnaire détermine si le patient possède des facteurs de risque de la MVAP, tels que le diabète, le tabagisme, l’hypertension artérielle, la dyslipidémie, l’obésité ou l’insuffisance rénale. L’infirmière ou l’infirmier sera également à la recherche de douleurs aux membres inférieurs qui se manifestent surtout au repos ou pendant la nuit.

Bien que plus de 50 % des gens souffrant de MVAP soient asymptomatiques, l’examen clinique permet de déceler certains signes. Par exemple, il est possible d’observer aux membres inférieurs une peau mince et luisante, une absence de pilosité et des ongles jaunes, épais et cassants. Une claudication intermittente peut apparaître en cas d’atteinte artérielle sévère. Ces plaies sont plus fréquentes au niveau des proéminences osseuses ou aux endroits recevant plus de pression. La plaie est souvent ponctiforme avec une bordure bien définie. De plus, le lit de l’ulcère artériel est pâle, parfois nécrosé et surtout : peu exsudatif. La douleur au site de la plaie varie de modérée à forte.

Globalement, le dépistage de la MVAP se fait par une évaluation multifactorielle. L’indice de pression systolique cheville-bras (IPSCB) permet de dépister des maladies artérielles périphériques symptomatiques ou asymptomatiques. La combinaison de l’IPSCB et de plusieurs mesures, comme l’indice de pression à l’orteil, l’évaluation des ondes artérielles au doppler et la pression transcutanée en oxygène, fournit une évaluation plus complète de l’état de la circulation sanguine aux membres inférieurs.

En outre, une prise en charge interdisciplinaire de l’ulcère artériel, pour un doppler artériel et une revascularisation possible, est primordiale afin de connaître le potentiel de guérison et, ainsi, d’orienter le plan de traitement. Une analyse complète et rigoureuse permet de mettre en place le bon traitement et les bonnes mesures thérapeutiques afin d’éviter des complications néfastes pour le patient, allant jusqu’à éviter la pire, l’amputation !

Audrey-Anne Tellier, inf. B. Sc.
Membre du Comité jeunesse de l’ORIIM/CQ

Références

  • Ordre des infirmières et infirmiers du Québec. (2007). Les soins de plaies au coeur du savoir infirmier : de l’évaluation à l’intervention pour mieux prévenir et traiter. Westmount, Qc .
  • Beaumier, M., Murray, B.A., Despatis, M.A., Patry, J., Murphy, C., Jin, S., O’Sullivan-Drombolis, S. (2020). Best practice recommendations for the prevention and management of peripheral arterial ulcers of leg, Repéré le 20 mars 2021, à www.woundscanada.ca
  • Sibbald, G. R., Goodman, L., Woo, K. Y., Krasner, D. L., & Smart, H. (2012). Special Consideration in Wound Bed Preparation 2011: An Update. Wound Care Canada, 10(2), 20-35. 

Recherche

Mots clés

TD