-A +A
Partager sur Facebook
COMITÉ JEUNESSE

COMITÉ JEUNESSE

PORTRAIT DES SOINS CRITIQUES PAR LA RELÈVE 

Les soins critiques (urgence, soins intensifs, unité coronarienne) peuvent être attrayants pour la relève en raison des situations cliniques diversifiées que l'on y retrouve. La complexité des soins infirmiers dans ces secteurs est favorable au développement du jugement clinique de l'infirmière novice. Toutefois, l'intégration dans ces milieux comporte certains défis. L'expérience de l'infirmière commençant sa carrière en soins critiques sera présentée afin d’outiller la relève désirant faire le même parcours.

Témoignage personnel 

Ayant moi-même commencé ma carrière à l'urgence, j'ai constaté que la rigueur, la pratique basée sur les données probantes ainsi que l'autonomie sont des qualités essentielles à développer pour travailler en soins critiques. La curiosité professionnelle est nécessaire au développement des compétences. En effet, il ne faut pas hésiter à poser des questions et à s'intégrer auprès de nos collègues lorsqu'ils ont des cas plus complexes pour parfaire notre pratique. Il est primordial de garder nos connaissances à jour en ouvrant nos livres, en consultant des articles scientifiques ou en participant à des formations.

Prendre sa place 

Les unités de soins critiques sont des milieux favorables à l'émergence du leadership chez l'infirmière novice. Il faut apprendre à se faire confiance, à assumer l'imputabilité liée à nos décisions cliniques et à aviser le médecin au bon moment, lorsque nécessaire. Il faut aussi prendre notre place auprès de l'équipe de soins, de l’équipe interdisciplinaire, mais également du patient et de sa famille.

Préceptorat et mentorat 

Malgré l'acquisition rapide de plusieurs connaissances, il est important d'avoir assez d'humilité pour questionner nos collègues ou le préceptorat, lorsque nous devons faire une nouvelle technique de soins infirmiers ou lorsque nous avons besoin de soutien dans la prise de décisions cliniques. En effet, c'est la reconnaissance de nos limites qui fait de nous une personne de confiance aux yeux de notre équipe de travail. Il a été démontré que le mentorat (jumeler une infirmière d'expérience avec une infirmière novice) facilite l'intégration de l'infirmière novice en soins critiques. Cette stratégie permet de diminuer le stress vécu, et ainsi, d’améliorer la satisfaction au travail.

 

Audrey-Anne Tellier, inf., B. Sc.
Membre du Comité jeunesse de l’ORIIMCQ

 

Cet article a été rédigé en collaboration avec :

Marie-Ève Archambeault, inf., B. Sc.
Membre du Comité jeunesse de l’ORIIMCQ

 

Recherche

Mots clés

TD